Régimes

Avantages du régime sans produits laitiers (et 6 alternatives laitières)

Juin 9, 2024

Régime sans produits laitiers - Dr Axe

Saviez-vous que la première réaction indésirable au lait de vache a été décrite il y a 2 000 ans ? Hippocrate a décrit la première réaction indésirable au lait de vache comme des symptômes cutanés et gastro-intestinaux après consommation.

Aujourd'hui, le lait de vache est l'un des premiers aliments introduits dans l'alimentation d'un nourrisson et, par conséquent, c'est l'une des premières et des plus fréquentes causes d'allergies alimentaires dans la petite enfance, ce qui conduit de nombreuses personnes à rechercher des options alimentaires sans produits laitiers.

L'allergie aux protéines du lait de vache est une allergie alimentaire courante chez les nourrissons et les enfants. Intolérance au lactose, cela nécessite un régime sans produits laitiers à un moment où une nutrition adéquate est critique. Les chercheurs indiquent qu'il est important que les parents reçoivent des conseils fiables et un soutien continu sur les options et alternatives appropriées sans produits laitiers. (1)

Être conscient des options alimentaires sans produits laitiers ou des aliments contenant moins de lactose vous aide, vous ou vos enfants, à vous adapter à un régime sans produits laitiers.

Qu’est-ce qu’un régime sans produits laitiers ?

Les gens suivent un régime sans produits laitiers pour différentes raisons, mais pour la plupart, ils recherchent un soulagement des problèmes digestifs, des ballonnements, des problèmes de peau et des problèmes respiratoires liés à la consommation de produits laitiers.

Il a été rapporté que 0,6 à 2,5 pour cent des enfants d'âge préscolaire, 0,3 pour cent des enfants plus âgés et des adolescents et moins de 0,5 pour cent des adultes souffrent d'allergies au lait de vache et sont obligés de suivre un régime sans produits laitiers. (2) De plus, entre 30 et 50 millions d’Américains sont intolérants au lactose. Heureusement, il existe de nombreux aliments végétaux et produits sans produits laitiers qui fournissent néanmoins à votre corps les nutriments dont il a besoin pour s’épanouir.

Un régime sans produits laitiers comprend des aliments sans lait ni produits laitiers. Les personnes intolérantes au lactose peuvent choisir de réduire ou d’éliminer les aliments qui contiennent du lactose. Certains pourront peut-être consommer de plus petites portions d’aliments contenant des protéines du lait et constateront peut-être que les produits laitiers fermentés sont plus faciles pour leur système digestif.

Les personnes allergiques au lait de vache, en revanche, doivent éliminer complètement les protéines du lait de leur alimentation et trouver alternatives aux allergies alimentaires qui fournissent du calcium et d’autres nutriments essentiels.

Les principales sources de produits laitiers qui doivent être évitées lors d'un régime sans produits laitiers comprennent le lait, le fromage, le beurre, le fromage à la crème, le fromage cottage, la crème sure, les crèmes anglaises et les puddings, la crème glacée, les glaces et les sorbets, le lactosérum et la caséine.

Connexes: Le lait de pois est-il sain? Nutrition, avantages, utilisations + inconvénients

Avantages

1. Moins de ballonnements

Les ballonnements dus aux produits laitiers sont une plainte courante chez les personnes sensibles et allergiques aux produits laitiers. (3) Les ballonnements eux-mêmes sont généralement un problème de digestion. Pour de nombreuses personnes, la cause de l’excès de gaz dans les intestins, qui provoque des ballonnements, est due à une digestion inadéquate des protéines, à une incapacité à décomposer complètement le sucre et les glucides et à un déséquilibre des bactéries intestinales.

Tous ces facteurs peuvent être dus à une allergie ou à une sensibilisation aux produits laitiers, donc suivre un régime sans produits laitiers peut vous aider à vous débarrasser définitivement de ce ventre gonflé.

2. Meilleur pour la santé respiratoire

La consommation excessive de lait est depuis longtemps associée à une production accrue de mucus des voies respiratoires et à l'asthme. La recherche montre que le lait A1 stimule la production de mucus par les glandes intestinales et les glandes des voies respiratoires. (4)

Bien que les recherches sur la question de savoir si la consommation de lait entraîne ou non la production de mucus soient mitigées, les symptômes respiratoires sont souvent signalés par les personnes allergiques ou sensibles aux produits laitiers, donc éviter les produits laitiers peut être bénéfique pour ces groupes. (5)

3. Digestion améliorée

Étant donné qu'environ 75 % de la population mondiale souffre d'un certain degré d'intolérance au lactose, suivre un régime sans produits laitiers garantit que vous éviterez les symptômes digestifs dont souffrent des millions de personnes chaque jour.

Abandonner les produits laitiers peut soulager les crampes, les douleurs d’estomac, les ballonnements, les gaz, la diarrhée et les nausées. Les produits laitiers ont également été considérés comme un déclencheur clé des symptômes du SCI et d’autres troubles digestifs. (6)

Avantages d'un régime sans produits laitiers - Dr Axe

4. Une peau plus claire

Il existe des données significatives soutenant le rôle de la consommation de produits laitiers dans le développement de l'acné. Une étude de 2010 publiée dans Cliniques en dermatologie indique que le lait contient des stéroïdes anabolisants ainsi que des hormones de croissance qui ajoutent à la puissance du lait en tant que stimulant de l'acné. (7)

Ne pas consommer de produits laitiers et prendre des suppléments de probiotiques peuvent vous aider à traiter l’acné naturellement, sans médicaments ni nettoyants pour le visage agressifs en vente libre.

5. Peut réduire le risque de cancer

Certaines recherches suggèrent que la consommation de produits laitiers peut augmenter votre risque de développer un cancer. Une étude menée en 2001 à la Harvard School of Public Health a révélé qu'un apport élevé en calcium, provenant principalement des produits laitiers, peut augmenter le risque de cancer de la prostate en diminuant les concentrations d'une hormone censée protéger contre le cancer de la prostate. (8)

Lire  Régime paléo ou régime végétalien : les avantages et les inconvénients

Les produits laitiers peuvent également contenir des contaminants, tels que des pesticides, qui ont un potentiel cancérigène, et des facteurs de croissance, tels que le facteur de croissance 1 analogue à l'insuline, dont il a été démontré qu'ils favorisent la croissance des cellules cancéreuses du sein. (9)

Le lien entre le cancer et votre alimentation est bien réel, et étant donné que les produits laitiers semblent augmenter le risque de certains types de cancer chez certaines personnes, un régime sans produits laitiers peut aider à atténuer le risque de types spécifiques de cancer.

6. Diminuer le stress oxydatif

Bien qu'une alimentation riche en produits laitiers soit encouragée pour réduire le risque de fractures ostéoporotiques et réduire le coût des soins de santé, une recherche publiée dans le BMJ ont découvert qu'une consommation élevée de lait était associée à une mortalité plus élevée dans une cohorte de femmes et dans une autre cohorte d'hommes, ainsi qu'à une incidence plus élevée de fractures chez les femmes.

Les chercheurs suggèrent qu’une consommation élevée de lait pourrait avoir des effets indésirables, car le lait est la principale source alimentaire de D-galactose, qui influence le processus de stress oxydatif et d’inflammation.

Des preuves expérimentales réalisées sur plusieurs espèces animales indiquent qu'une exposition chronique au D-galactose est nocive pour la santé. Même une faible dose de D-galactose induit des changements qui ressemblent au vieillissement naturel chez les animaux, notamment une durée de vie raccourcie causée par les dommages dus au stress oxydatif, une inflammation chronique, une neurodégénérescence et un système immunitaire affaibli. (dix)

7. Prévenir les allergies au lait et les réactions de sensibilité

Le seul véritable remède contre une allergie au lait est d’éviter complètement le lait et les produits laitiers. Les probiotiques et les enzymes digestives peuvent aider les gens à mieux digérer les protéines du lait si l'allergie n'est pas grave, mais pour la majorité des gens, abandonner l'aliment responsable est la seule solution.

Pour les personnes intolérantes au lactose, une réduction ou un manque de lactase peut entraîner le passage du lactose non absorbé dans le côlon, entraînant une fermentation bactérienne qui provoque des symptômes tels que flatulences, diarrhée, ballonnements et nausées. Des études suggèrent que ces symptômes gastro-intestinaux s'améliorent lorsque le lait est retiré de l'alimentation. (11)

L'allergie aux protéines du lait est également un problème reconnu chez les nourrissons et peut toucher jusqu'à 15 pour cent des nourrissons. On suppose que les protéines du lait consommées par une mère sont transmises à son bébé pendant l'allaitement. Pour cette raison, les pédiatres recommandent souvent aux mamans d'abandonner les produits laitiers si leur nourrisson présente des réactions indésirables au lait maternel. (12)

Alternatives laitières

Il n'existe toujours pas de traitement approprié contre l'allergie au lait de vache, sauf l'évitement, des alternatives laitières peuvent donc être nécessaires. Il est important que quiconque abandonne les produits laitiers soit conscient des nutriments qu'ils tirent des produits laitiers et de les consommer dans d'autres aliments. Les nutriments les plus menacés si les produits laitiers sont exclus sont le calcium, le potassium et le magnésium.

Selon une étude récente, pour les femmes de 19 à 50 ans qui suivent un régime sans produits laitiers, seuls 44 pour cent des recommandations en calcium et 57 pour cent des recommandations en magnésium et potassium sont satisfaites. (13) Naturellement, cela augmente le risque de carence en potassium, en magnésium et en calcium.

Voici quelques alternatives laitières qui vous aident à obtenir les nutriments dont vous avez besoin lorsque vous suivez un régime sans produits laitiers :

1. Lait de chèvre

Bien que le lait de chèvre soit toujours un produit laitier, il est riche en acides gras et plus facilement absorbé et assimilé par l'organisme que le lait de vache. Les particules de graisse réelles dans le lait de chèvre sont plus petites et contiennent de plus faibles concentrations de lactose. Le lait de chèvre contient également des niveaux réduits de caséine, ce qui en fait un meilleur choix pour les personnes sensibles aux protéines de caséine.

La caséine A1 peut en fait entraîner une inflammation et contribuer à des problèmes gastro-intestinaux comme le syndrome du côlon irritable, la maladie de Crohn, les fuites intestinales et la colite, ainsi qu'à des problèmes cutanés comme l'eczéma et l'acné, ainsi qu'à des maladies auto-immunes. Alors que la plupart des vaches produisent de la caséine A1, le lait de chèvre ne contient que de la caséine A2, ce qui en fait le lait le plus proche du lait maternel humain en termes de protéines.

Une étude de 2004 publiée dans le Journal de gastroentérologie et de nutrition pédiatriques ont découvert que le lait de chèvre, lorsqu'il est utilisé comme première source de protéines après une période d'allaitement, est moins allergène que le lait de vache chez la souris. Le nombre de souris souffrant de diarrhée était significativement plus élevé dans le groupe sensibilisé au lait de vache que dans le groupe sensibilisé au lait de chèvre. Les taux sériques d'immunoglobuline G1 et d'histamine spécifiques au lait de vache étaient également significativement plus élevés chez les souris sensibilisées au lait de vache. (14)

La nutrition au lait de chèvre peut également vous surprendre : elle est riche en calcium (fournissant 33 % de votre apport quotidien), en phosphore, en vitamine B2, en potassium, en vitamine A et en magnésium.

2. Lait de coco

L’une des meilleures options de lait végétal sans produits laitiers disponible est le lait de coco, un liquide que l’on trouve naturellement dans les noix de coco mûres, stocké dans la « viande » de noix de coco. Lorsque vous mélangez puis égouttez la viande de noix de coco, elle devient un liquide plus épais ressemblant à du lait de coco. Le lait de coco est totalement exempt de produits laitiers, de lactose et de soja. Bien que le lait de vache contienne plus de protéines et de calcium que le lait de coco, vous pouvez compenser cela avec des aliments riches en calcium comme le chou frisé, le brocoli, le cresson et le bok choy.

Lire  Plans de régime personnalisés: sont-ils tout ce qu'ils prétendent être?

Le lait de coco est une bonne source de nutriments importants comme le manganèse, le cuivre, le phosphore, le magnésium, le fer et le potassium. Une étude de 2000 publiée dans le Journal médical antillais ont découvert que les triglycérides à chaîne moyenne contenus dans le lait de coco constituent une source d'énergie immédiate et peuvent être utiles dans les aliments pour bébés ou dans la thérapie diététique. (15)

Le lait de coco est cependant riche en calories et en matières grasses. Bien que la graisse soit définitivement un type sain, le contrôle des portions est important, surtout si vous cherchez à réduire votre poids.

3. Lait d'amande

La nutrition à base d’amandes présente de nombreux avantages vitaux pour la santé. Ils sont faibles en acides gras saturés, riches en acides gras insaturés et contiennent des fibres rassasiantes, des antioxydants phytostérols uniques et protecteurs, ainsi que des protéines végétales. En plus de cela, le lait d'amande contient des composants probiotiques qui aident à la digestion, à la détoxification et à une croissance bactérienne saine au sein de la flore intestinale, ce qui est essentiel pour utiliser les nutriments contenus dans les aliments et prévenir les carences nutritionnelles.

Une étude menée en 2005 en Italie a révélé que le lait d'amande est un substitut efficace au lait de vache chez les nourrissons allergiques ou intolérants au lait de vache. Pour l’étude, 52 nourrissons allergiques ou intolérants au lait de vache ont été séparés en trois groupes : lait d’amande, préparation à base de soja et préparation à base d’hydrolysat de protéines.

Pour les trois groupes, il n’y avait aucune différence dans le taux de croissance, y compris l’augmentation du poids, de la longueur et du périmètre crânien. La supplémentation avec les préparations à base de soja et d'hydrolysat de protéines a provoqué le développement, chez certains nourrissons, d'une sensibilisation secondaire (23 pour cent aux préparations à base de soja et 15 pour cent aux préparations à base d'hydrolysat de protéines), alors que la supplémentation avec du lait d'amande n'a pas provoqué. (16)

Alternatives laitières - Dr Axe

4. Kéfir

Bien que le kéfir soit techniquement un produit laitier, il est fermenté et les produits laitiers fermentés peuvent en fait aider les personnes souffrant d'intolérance au lactose liée au lait. Gardez à l’esprit que la fermentation modifie la composition chimique des aliments et que, comme dans le cas du lait fermenté, le kéfir est relativement pauvre en lactose.

Une étude de 2003 publiée dans le Jour al de l'American Dietetic Association ont découvert que le kéfir améliorait la digestion et la tolérance au lactose, et que son utilisation pourrait constituer une autre stratégie potentielle pour surmonter l'intolérance au lactose. (17)

Le kéfir présente également de nombreux avantages, notamment sa capacité à supprimer de manière significative les marqueurs inflammatoires des immunoglobulines IgE, à guérir les troubles digestifs comme le SCI et à renforcer la densité osseuse. Pour les personnes allergiques au lait de vache qui doivent suivre un régime strict sans produits laitiers, je recommande d'utiliser du kéfir de lait de chèvre.

5. Amasaï

L'amasai est une boisson lactée fermentée traditionnelle qui ressemble beaucoup au kéfir. Le processus de fermentation des aliments, notamment des produits laitiers comme le yaourt, l’amasai et le kéfir, produit des bactéries bénéfiques appelées probiotiques. Amasai est également une bonne source de nutriments essentiels, notamment du calcium, des vitamines B, des vitamines A, du fer, du magnésium, du potassium, des acides gras oméga-3 et du CLA.

Parce que l'amasai contient des probiotiques, il agit en cicatrisant et en réparant la muqueuse intestinale, ce qui peut aider à diminuer les allergies et les sensibilités. Vous constaterez probablement que vous (ou votre enfant) êtes capable de digérer plus facilement l’amasai provenant de vaches caséinées A2 que les produits laitiers provenant de vaches A1 et ultra-pasteurisés.

Une étude de 2016 publiée dans Journal nutritionnel ont découvert que, par rapport au lait contenant uniquement de la caséine A2, la consommation de lait contenant de la caséine A1 était associée à une inflammation gastro-intestinale accrue, à une aggravation de l'inconfort digestif post-laitier et à une diminution de la vitesse et de la précision du traitement cognitif. (18)

6. Ghee

Le ghee est du beurre clarifié, mais il est mijoté plus longtemps pour faire ressortir la saveur de noisette inhérente au beurre. Traditionnellement, le ghee est fabriqué à partir de lait de bufflonne ou de vache, mais le processus de fabrication du ghee élimine l'eau et les graisses du lait, laissant un point de fumée élevé et un profil nutritionnel unique sans lactose ni caséine. Les personnes sensibles au lactose ou à la caséine peuvent utiliser le ghee dans le cadre d'un régime sans produits laitiers, car ces allergènes sont éliminés.

On peut même affirmer que les bienfaits du ghee sont encore meilleurs que ceux du beurre. Le beurre contient 12 à 15 pour cent d'acides gras à chaîne moyenne et courte, tandis que le ghee en contient 25 pour cent ou plus. Le ghee est également riche en vitamines liposolubles A, C et E, en plus de la vitamine K. (19)

Lire  Comment suivre un régime anti-cancer: 6 étapes

REMARQUE: Le kéfir, l'amasai et le ghee contiennent des protéines laitières, et bien qu'ils puissent être fabriqués avec de la caséine A2 de vache ou de lait de chèvre, je vous recommande de demander conseil à votre professionnel de la santé si vous avez eu une réaction allergique aux produits laitiers.

Intolérance au lactose et allergie au lait

Bien que l’allergie au lait de vache et l’intolérance au lait de vache soient deux termes différents, ils sont souvent utilisés de manière interchangeable, ce qui peut prêter à confusion. L'intolérance au lactose est une affection dans laquelle les personnes présentent des symptômes digestifs, comme des gaz, des ballonnements et de la diarrhée, après avoir mangé ou bu du lait ou des produits laitiers.

Le lactose est un sucre présent dans les produits laitiers et le lait. Afin de digérer correctement le lactose, l’intestin grêle produit une enzyme appelée lactase. La lactase est responsable de la décomposition du lactose en glucose et galactose afin que le corps puisse l'absorber. Cependant, lorsque la capacité du corps à produire de la lactase diminue, il en résulte une intolérance au lactose. La vérité est qu’une fois qu’un enfant est sevré du lait maternel, le système digestif s’adapte progressivement aux autres aliments et produit considérablement moins de lactase. (20)

Les symptômes de l'intolérance au lactose surviennent lorsque le corps est incapable de digérer le lactose et qu'il n'est pas correctement absorbé, et la quantité de lactase qu'un adulte peut digérer varie. Les symptômes peuvent varier de légers à graves en fonction de la quantité de lactose que la personne a mangée ou bue.

L’évitement des produits laitiers chez les personnes intolérantes au lactose est un sujet de controverse. Selon une étude menée en Belgique, la plupart des personnes intolérantes au lactose peuvent tolérer jusqu'à 12 grammes de lactose (250 millilitres de lait) sans souffrir de symptômes gastro-intestinaux, bien que les symptômes deviennent plus marqués à des doses supérieures à 12 grammes.

Un consensus et une déclaration sur l'état de la science des National Institutes of Health confirment que même chez les personnes souffrant de maldigestion du lactose, de petites quantités de lait, de yaourt et de fromage à pâte dure, en particulier s'ils sont ingérés avec d'autres aliments et distribués tout au long de la journée, et une teneur réduite en lactose l’alimentation peut constituer une approche de gestion efficace, même si la quantité de lactose que les personnes intolérantes au lactose peuvent consommer repose sur des données probantes de faible qualité. (21)

Il peut également être utile de savoir que les produits laitiers fermentés comme le fromage et le yaourt contiennent moins de lactose que le lait frais et peuvent être bien tolérés par les personnes intolérantes au lactose.

Une allergie aux protéines du lait de vache résulte d'une réaction immunologique à une ou plusieurs protéines du lait. Des études montrent que les mécanismes immédiats et associés aux IgE d'une allergie au lait de vache sont responsables d'environ 60 pour cent des effets indésirables induits par le lait de vache. Les symptômes typiques associés aux IgE apparaissent immédiatement ou dans les une à deux heures après l'ingestion de lait de vache, avec symptômes d'allergie alimentaire affectant généralement la peau, le système respiratoire et le tractus gastro-intestinal.

La prévalence de l'allergie au lait de vache dans la population générale est d'environ 1 à 3 pour cent et est la plus élevée chez les nourrissons et la plus faible chez les adultes. (22) Les recherches montrent que la prévalence de l'allergie au lait de vache augmente, ce qui peut s'expliquer par une diminution de l'allaitement maternel et une augmentation de l'alimentation avec des préparations à base de lait de vache. Les symptômes des protéines du lait de vache surviennent souvent, mais pas toujours, dans les premières semaines suivant l'introduction des produits laitiers.

De nombreux enfants allergiques aux produits laitiers développent des symptômes dans au moins deux des systèmes organiques suivants : gastro-intestinal (50 à 60 %), cutané (50 à 60 %) et voies respiratoires (20 à 30 %). Les symptômes du système gastro-intestinal comprennent des régurgitations fréquentes, des vomissements, de la diarrhée, de la constipation, du sang dans les selles et carence en fer anémie. Les symptômes cutanés comprennent la dermatite atopique et le gonflement des lèvres et des paupières, et les symptômes respiratoires comprennent l'écoulement nasal, une respiration sifflante et une toux chronique. (23)

Dernières pensées

  • Les gens suivent un régime sans produits laitiers pour différentes raisons, mais pour la plupart, ils recherchent un soulagement des problèmes digestifs, des ballonnements, des problèmes de peau et des problèmes respiratoires liés à la consommation de produits laitiers.
  • Les principales sources de produits laitiers qui doivent être évitées lors d'un régime sans produits laitiers comprennent le lait, le fromage, le beurre, le fromage à la crème, le fromage cottage, la crème sure, les crèmes anglaises et les puddings, la crème glacée, les glaces et les sorbets, le lactosérum et la caséine.
  • Certains avantages de l’absence de produits laitiers incluent moins de ballonnements, une peau plus claire, moins de stress oxydatif, une digestion améliorée et un soulagement des allergies ou sensibilités aux produits laitiers.
  • Les alternatives totalement sans lait de vache incluent le lait de chèvre, de coco et d’amande. Les produits laitiers fermentés comprennent le kéfir et l'amasai, qui sont souvent plus faciles à digérer, même par les personnes intolérantes au lactose. Le ghee est une autre option clarifiée et facilement digérée par les personnes sensibles au lactose et à la caséine.

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *