Vitamines et Minéraux

Carence en vitamine K et comment inverser naturellement

Juin 10, 2024

Carence en vitamine K - Dr Axe

Chez la plupart des adultes en bonne santé, la carence en vitamine K est assez rare. Mais même si on ne sait pas qu'il s'agit de l'une des carences les plus courantes, elle peut être très grave, entraînant des problèmes tels qu'une perte osseuse, des saignements excessifs, etc.

Alors pourquoi une carence en vitamine K prédispose-t-elle un individu à un trouble de la coagulation ? Non seulement la vitamine K est absolument essentielle à la coagulation sanguine, mais elle est également impliquée dans le métabolisme osseux, la fonction cardiaque et la santé du cerveau.

Heureusement, il existe plusieurs façons de se protéger contre les carences et de garantir un apport suffisant de ce nutriment essentiel dans votre alimentation quotidienne.

Examinons de plus près certaines des causes, facteurs de risque et symptômes de carence, ainsi que quelques stratégies simples pour augmenter votre consommation et vous aider à répondre à vos besoins.

Qu’est-ce qu’une carence en vitamine K ?

La vitamine K est une vitamine liposoluble essentielle qui joue un rôle important dans la santé du cœur et des os. C'est l'une des principales vitamines impliquées dans la minéralisation osseuse et la coagulation sanguine et contribue également à protéger contre le cancer du sein, à maintenir les fonctions cérébrales et à stimuler le métabolisme.

Annonce

Une carence en vitamine K survient lorsque vous consommez moins de vitamine K que ce dont vous avez besoin ou que vous ne parvenez pas à en absorber suffisamment de votre alimentation. Les bactéries bénéfiques présentes dans votre intestin favorisent l’absorption de la vitamine K, de sorte que vos niveaux peuvent être grandement affectés par votre santé intestinale et digestive globale.

L'apport journalier recommandé (AJR) en vitamine K dépend de votre sexe et de votre âge, mais d'autres facteurs, tels que l'allaitement, la grossesse et la maladie, peuvent également modifier vos besoins.

Le Conseil de l’alimentation et de la nutrition de l’Institute of Medicine recommande les apports suivants en vitamine K:

Nourrissons:

  • 0 à 6 mois: 2,0 microgrammes par jour (mcg/jour)
  • 7 à 12 mois: 2,5 mcg/jour

Enfants:

  • 1 à 3 ans: 30 mcg/jour
  • 4 à 8 ans: 55 mcg/jour
  • 9 – 13 ans: 60 mcg/jour

Adolescents et adultes :

  • Hommes et femmes âgés de 14 à 18 ans: 75 mcg/jour
  • Hommes et femmes âgés de 19 ans et plus: 90 mcg/jour
Lire  Symptômes et dangers de carence en thiamine que vous ne voulez pas ignorer

Causes et facteurs de risque

Selon l'American Association of Clinical Chemistry, une carence en vitamine K survient généralement lorsque vous n'en consommez pas suffisamment dans votre alimentation, que vous êtes incapable de l'absorber correctement, que votre production dans le tractus gastro-intestinal est réduite ou que votre stockage est réduit en raison d'une maladie du foie.

Les facteurs de risque courants et les causes de développement d’une carence en vitamine K comprennent:

  • Mauvaise santé intestinale: Étant donné que la vitamine K est produite par les bactéries saines du tube digestif, toute perturbation de la santé intestinale peut entraîner une diminution de la capacité de l’organisme à absorber ou à produire suffisamment de vitamine K.
  • Problèmes intestinaux: Des problèmes tels que le syndrome du côlon irritable, le syndrome de l’intestin court ou les maladies inflammatoires de l’intestin peuvent empêcher votre corps d’absorber la vitamine K.
  • Une mauvaise alimentation: Une alimentation dépourvue d’aliments entiers riches en nutriments peut augmenter le risque de carence.
  • Autres problèmes de santé: Avoir une maladie de la vésicule biliaire ou des voies biliaires, une maladie du foie, une fibrose kystique, une sensibilité au gluten ou une maladie coeliaque peut également augmenter vos risques de développer une carence.
  • Utilisation de certains médicaments: Les anticoagulants, l'utilisation à long terme d'antibiotiques et les médicaments hypocholestérolémiants peuvent tous augmenter le risque de carence.

Symptômes

Étant donné que la vitamine K joue un rôle clé dans de nombreux aspects de la santé et de la prévention des maladies, une carence peut provoquer toute une série d’effets secondaires graves et avoir un impact sur la peau, le cœur, les os, les organes vitaux et le tube digestif.

Voici quelques-uns des symptômes de carence en vitamine K les plus courants:

  • Saignement excessif
  • Des ecchymoses faciles
  • Règles menstruelles abondantes et douloureuses
  • Saignement dans le tractus gastro-intestinal
  • Sang dans les urines/dans les selles
  • Perte de densité osseuse

Carence K et nouveau-nés

Les chercheurs savent depuis des années que les nouveau-nés naissent avec une carence en vitamine K, en particulier chez ceux nés avant terme. Cette carence, si elle est suffisamment grave, peut provoquer certaines maladies chez les nouveau-nés, comme une maladie hémorragique, également connue sous le nom de HDN. Si elle n'est pas traitée, cela pourrait potentiellement provoquer une hémorragie intracrânienne ou des lésions cérébrales, bien que cela soit rare.

Lire  Avantages du magnésium pour la santé cardiaque, la performance et le sommeil

Des niveaux plus faibles de vitamine K à la naissance sont attribués à la fois à des niveaux plus faibles de bactéries dans les intestins ainsi qu'à la faible capacité du placenta à transporter la vitamine de la mère au bébé. De plus, la teneur en vitamine K du lait maternel est relativement faible, ce qui peut également contribuer à une carence.

Le protocole consiste généralement à administrer aux nouveau-nés une injection de vitamine K à la naissance pour prévenir les saignements graves et l'HDN. Vous pouvez également opter pour un supplément oral, mais il n’est pas clair si l’administration orale est aussi efficace ou non.

Diagnostic

Le statut en vitamine K est généralement évalué à l’aide d’un test de coagulation appelé test du temps de prothrombine (PT). Avec ce test, certains produits chimiques sont ajoutés au sang prélevé et le temps nécessaire à la coagulation est mesuré.

Un temps typique de coagulation/saignement est d’environ 10 à 14 secondes. Cela se traduit par un nombre appelé rapport international normalisé (INR), qui est utilisé pour évaluer et mesurer le statut en vitamine K.

Annonce

Lorsque votre temps de coagulation ou INR est supérieur à la plage recommandée, cela signifie que votre sang coagule plus lentement que la normale, ce qui peut indiquer une carence en vitamine K.

Traitement conventionnel

Le traitement de la carence en vitamine K implique généralement des médicaments tels que la phytonadione, qui est une forme de vitamine K. Ces médicaments peuvent être injectés dans la peau ou administrés par voie orale pour aider à augmenter rapidement les niveaux de vitamine K dans le corps.

Bien que des changements alimentaires puissent généralement aider à protéger contre une carence en vitamine K chez les adultes, une supplémentation à long terme peut également être nécessaire pour les personnes souffrant de certaines conditions. Par exemple, les personnes souffrant de problèmes de santé sous-jacents ou d’un syndrome de malabsorption devront peut-être parler à leur médecin pour savoir si une supplémentation leur convient.

Certains médicaments qui provoquent une malabsorption des graisses peuvent également contribuer à une carence, c'est pourquoi de nombreux médecins recommandent souvent de prendre un supplément de multivitamines ou de vitamine K en plus de ces médicaments.

Lire  Top 15 des aliments riches en sélénium (et leurs avantages)

Remèdes naturels

Le meilleur moyen de prévenir les carences est de modifier votre alimentation pour augmenter naturellement votre apport en vitamine K. Non seulement la consommation d’une variété d’aliments nutritifs d’origine végétale et animale peut fournir beaucoup de vitamines K1 et K2, mais elle peut également contribuer à améliorer la santé et l’absorption intestinales.

Il est préférable de consommer quotidiennement une bonne quantité de vitamine K2, en particulier à partir de produits laitiers crus et fermentés comme le fromage cru, le yaourt, le kéfir et l'amasi. Les autres sources de vitamine K2 comprennent la viande nourrie à l’herbe, le poisson sauvage, les jaunes d’œufs et les abats comme le foie.

En plus de manger une variété d’aliments contenant de la vitamine K2, il est tout aussi important de compléter votre alimentation avec de nombreux aliments d’origine végétale riches en vitamine K1. Voici quelques-uns des meilleurs aliments contenant de la vitamine K1:

  1. Légume à feuilles vertes
  2. Natto (soja fermenté)
  3. Oignons de printemps
  4. choux de Bruxelles
  5. Chou
  6. Brocoli
  7. Produits laitiers (fermentés)
  8. Pruneaux
  9. Concombres
  10. Basilic séché

Dernières pensées

  • La vitamine K est une vitamine importante qui est bénéfique pour la construction osseuse, la coagulation sanguine, le contrôle de l'absorption du calcium, la protection du cœur et la santé du cerveau.
  • Une mauvaise santé intestinale, certains médicaments, un régime alimentaire et des problèmes de santé sous-jacents peuvent tous avoir un impact sur vos niveaux de cette vitamine clé. Quelques-unes des maladies figurant sur la liste des maladies dues à une carence en vitamine K comprennent les problèmes de foie, la malabsorption des graisses, la maladie de la vésicule biliaire et la maladie coeliaque.
  • Certains des symptômes de carence en vitamine K les plus courants comprennent des saignements excessifs, des ecchymoses faciles, une perte osseuse et des règles abondantes ou douloureuses.
  • Changer votre alimentation et/ou utiliser des suppléments peut vous aider à obtenir la vitamine K dont vous avez besoin pour prévenir une carence.
  • Les aliments qui fournissent de la vitamine K1 comprennent principalement des légumes verts à feuilles comme les épinards, le chou frisé, le brocoli, les choux de Bruxelles et la bette à carde. Les meilleures sources de vitamine K2 comprennent les produits laitiers crus fermentés comme le yaourt, le fromage ou le kéfir, la viande nourrie à l'herbe, le poisson sauvage, les jaunes d'œufs et les abats comme le foie.

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *