Santé du Cerveau

Étude: Une journée de réflexion peut conduire à de mauvais choix

Juin 15, 2024

Étude de réflexion approfondie - Dr Axe

Avez-vous déjà remarqué une sensation de brouillard cérébral et de fatigue après une journée de réflexion intense? Peut-être qu’après une journée de travail difficile ou un long test, votre cerveau se sent simplement… fatigué.

Une nouvelle étude suggère que votre corps pourrait vous pousser à faire de mauvais choix après une longue journée. Ce n’est pas que vous soyez paresseux ou que vous essayiez de vous punir, mais les régulations biologiques naturelles contribuent à lutter contre la fatigue cognitive en favorisant une prise de décision facile et à court terme.

Résultats de l'étude: Réfléchir sérieusement peut conduire à de mauvais choix

Une étude publiée en août 2022 dans Biologie actuelle a exploré la fatigue cognitive avec la spectroscopie par résonance magnétique pendant une journée de travail. Cet outil mesure les signaux électromagnétiques au sein des métabolites du cerveau.

Pour l’étude, deux groupes de participants ont effectué des tâches de contrôle cognitif et des décisions économiques à forte ou faible demande. Les données ont montré que les marqueurs de fatigue liés au choix n'étaient présents que dans le groupe à forte demande, et que ces participants étaient plus susceptibles de préférer les options à court délai et sans effort lors de la prise de décision.

Les chercheurs ont découvert que le groupe qui réfléchissait dur affichait des niveaux accrus de glutamate dans la région de contrôle cognitif du cerveau par rapport aux penseurs peu exigeants. Le glutamate est un neurotransmetteur (ou messager chimique) dans le cerveau qui a des « effets excitateurs », ce qui signifie qu’il peut réellement exciter les cellules jusqu’à leur mort, selon des recherches antérieures.

Annonce

Lire  Paralysie cérébrale + 5 traitements naturels pour améliorer les symptômes

Les données de l'étude montrent également que cette augmentation du glutamate déclenche un mécanisme de régulation naturel dans la région cognitive du cerveau, ce qui réduit le contrôle d'une personne sur la prise de décision.

Ce que cela veut dire

Cette étude indique qu’après une journée de réflexion intense, vous pourriez ressentir une capacité réduite à prendre des décisions et votre cerveau préférerait les options nécessitant peu d’effort.

Parce qu'il y a une augmentation naturelle des niveaux de glutamate dans le cerveau après une journée de réflexion intense, il devient plus difficile d'utiliser le cortex préfrontal, la région du cerveau qui contrôle nos pensées et notre prise de décision.

L'étude nous apprend qu'il est normal de ressentir une fatigue cérébrale après une journée de réflexion intense, et même si nous ne sommes peut-être pas conscients de la fatigue de notre cerveau, nous devrions considérer notre capacité à prendre de bonnes décisions dans ces moments-là.

Conseils pour soutenir la cognition

De toute évidence, votre cerveau est affecté par une réflexion intense et a besoin de nourriture et de repos pour fonctionner de manière optimale. Voici quelques conseils pour soutenir la cognition que vous pouvez mettre en pratique quotidiennement:

  1. Mangez des aliments cérébraux riches en nutriments. Votre alimentation a un impact considérable sur la santé de votre cerveau, alors optez pour des aliments riches en nutriments, notamment des antioxydants, des graisses saines, des vitamines et des minéraux. Certains des meilleurs aliments pour le cerveau comprennent l'avocat, les baies, les légumes crucifères, les légumes-feuilles, les noix, l'huile de noix de coco, le bouillon d'os et le chocolat noir.
  2. Essayez les nootropiques. Les nootropiques sont des suppléments qui aident les fonctions cognitives et favorisent la concentration. Certains des nootropiques les plus populaires comprennent le ginseng, le ginkgo biloba, les champignons médicinaux, l'huile de poisson oméga-3, l'ashwagandha et la vitamine B12.
  3. Reposez-vous suffisamment. Il ressort clairement de cette étude que le cerveau a besoin de temps pour se reposer. Pour commencer, assurez-vous de dormir suffisamment chaque nuit : au moins sept heures sont nécessaires. Il est également important de faire des pauses tout au long de la journée pour se réinitialiser et récupérer. Cela peut inclure une promenade tranquille à l’extérieur, une conversation avec un être cher ou une séance tranquille autour d’une tasse de thé.
  4. Réduire le stress. Le stress augmente les niveaux de cortisol, ce qui a un impact sur les fonctions cognitives, l’énergie, le sommeil et bien plus encore. Lorsque le stress est chronique ou quotidien, il peut avoir un effet néfaste sur votre capacité à réfléchir et à prendre de bonnes décisions. Certains moyens efficaces de réduire le stress comprennent le fait de passer du temps à l’extérieur, de pratiquer la méditation ou de passer du temps au calme, de faire des exercices doux et de passer du temps avec ses proches ou ses animaux de compagnie.
  5. Bouge ton corps. Les mouvements quotidiens augmentent l’énergie et la cognition, améliorent le sommeil et aident à équilibrer vos hormones. Optez pour au moins 30 minutes d’exercice chaque jour. Cela peut inclure la marche, le jogging, le vélo, la natation, la danse, la levée de poids, le yoga, le Pilates et bien plus encore.
Lire  Paralysie de Bell (+ 13 traitements naturels pour les symptômes de la paralysie de Bell)

Conclusion

  • Une étude publiée dans Biologie actuelle indique qu'après une réflexion très exigeante, le cerveau éprouvera de la fatigue, ce qui entraînera une préférence pour des options à court délai et sans effort lors de la prise de décision.
  • La réflexion intense augmente les neurotransmetteurs qui excitent les cellules cérébrales, déclenchant ainsi un système de régulation naturel dans le cerveau qui peut provoquer une fatigue cognitive. En conséquence, les gens ont du mal à prendre des décisions difficiles, parfois sans même s’en rendre compte.
  • Pour éviter cette fatigue cérébrale, assurez-vous de vous reposer suffisamment et de soutenir la santé de votre cerveau avec des aliments nutritifs, un sommeil adéquat et de l'exercice.

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *